lundi 30 mai 2011

Panorama des campagnes contre les textos au volant

C'est probablement un signe des temps mais les campagnes sociétales contre les textos au volant sont de plus en plus nombreuses. En voici quelques exemples, qui s'adressent à différents publics, sur différentes tonalités.


Celle-ci, la dernière que j'ai croisé sur le web, et qui en fait trop à mon gout s'adresse de toute évidence aux jeunes pères de famille, par la ville de Miami. Je sais pas vous, mais il me semble que les campagnes sociétales dont le but est de faire changer les comportements devraient assez logiquement se terminer sur une note positive, pas sur une idée dépressive que je vais vouloir oublier au plus vite... non?




J'aime mieux cette version à la fois humoristique et pédagogique: elle parle assurément aux jeunes.



Par opposition, voici ce qui se fait contre les textos au volant au Québec dans deux anonces récentes. A noter qu'on ne s'adresse pas spécifiquement aux ados ici, mais plus aux professionnels adultes, ces gens toujours pressés, toujours pour de bonnes raisons, raisons professionnelles ou sentimentales...






Voici maintenant une avenue plus rarement explorée: le webdocumentaire commandité. Le commanditaire est ici en toute logique l'opérateur téléphonique AT&T.



Le documentaire venait (en 2010) accompagné d'une campagne de messages épurés de 15 secondes comme celui-ci.




Ensuite pour parler aux jeunes, on a souvent tendance à montrer les images choc, celles qui font mal, et qui montrent la vérité criante. Voici un exemple, assez soft:



Le panorama ne serait pas complet si on allait pas faire un tour du coté des britanniques, qui comme toujours ont la palme du message insoutenable. c'est une (longue) fiction sur laquelle rien n'est dissimulé. C'est long longtemps, même le son n'épargne rien. Ames sensibles s'abstenir, une parfaite illustration du shockvertising.





A mon avis la prochaine tendance sera de lier ces messages vidéos à des campagnes sur les médias sociaux. D'ailleurs, tiens mais je rève ou la sécurité routière francaise n'a pas (encore) de page facebook? Incroyable...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Spots aussi vrais que nature, une fraction de seconde pour des vies brisées,