vendredi 24 octobre 2008

Aidvertising - Campagne de levée de fonds pour Creative Commons

 
C'est vendredi! Le jour de l'aidvertising, où je souligne une campagne sociétale dont la cause ou la réalisation m'ont paru digne de mention. Cette semaine, pas de spot ou d'affichage à montrer, mais seulement une opération de levée de fonds pour un organisme qui me tient à cœur: Creative Commons qui lance sa campagne de financement.

Avec Creative Commons, nous parlons d'un organisme sans but lucratif qui a mis au point une licence de protection (et surtout de partage) des droits de création sur le web. Je l'utilise moi-même pour ce blogue (voir tout en bas de la page), et la plupart des créateurs de contenu sur le web (photos sur flick'r, blogues, présentations powerpoint, et vidéo) ont tendance à se tourner vers creative commons pour protéger et/ou partager  leur création.

Creative commons lance cette semaine, en pleine crise économique et financière, cette campagne de financement 2008, avec deux objectifs en tête:
1- Recevoir de l'argent (500,000$) pour continuer de fonctionner et d'innover
2- Créer de la notoriété, de la visibilité et une communauté qui embrasse leur cause, avec  notamment un appel à créér des vidéos de 90 secondes expliquant pourquoi soutenir Creative Commons.

La Fontaine de pierres soutient Creative Commons car ils sont à la fois un repère dans le monde obscur du droit des créations sur le web, et parcequ'ils sont aussi des apôtres de la liberté créative sur le web. Grâce à leur travail des millions de gens (dont je fais partie) se retrouvent à créer, publier, diffuser du contenu original sur internet. La licence Creative Commons les incite à continuer, partager, mélanger leur contenu pour une plus grande diversité encore. On peut choisir "all rights reserved" ou "some rights reserved" dans un cadre donné.

Oh j'oubliais, tout celà est entièrement gratuit... d'ou l'intêret de les soutenir financièrement...

lundi 20 octobre 2008

Comprendre la crise financière


L'Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster on Vimeo.

J'adore les BD et les dessins animés. Mais il n'y a pas que Spiderman ou Albator dans la vie... Alors dans cette période ou la crise financière (qui devient économique d'ailleurs) occupe une place prépondérante dans les médias, voici un dessin animé qui permet d'expliquer même aux plus réfractaires aux sciences économiques comment nous en sommes arrivés là. Un bijou de pédagogie. Vous saurez pourquoi les banques font faillite, et pourquoi la plus grande crainte des banquiers serait un mouvement de la population pour aller récupérer son argent en liquide... car cet argent n'existe pas. L'argent que nous avons (ou que nous croyons avoir) est en fait une dette. Vous ne me croyez pas? Regardez, et vous comprendrez! Je regrette juste qu'on ne m'ait donné de telles explications à l'école ou même à l'université...

Par ailleurs, si la finance vous intéresse, et que vous cherchez plus sérieux et profond que les dessins animés, vous pouvez lire les exercices de prospective d'Europe 2020 pour qui le coeur de la crise ne sera atteint qu'à l'été 2009 avec la cessation de paiement des US (rien de moins). Celà dit, pour les sceptiques, Europe 2020 prévoyait la crise actuelle dés Février dernier avec un réalisme saisissant...

vendredi 17 octobre 2008

Aidvertising - Ne vous inquiétez pas, c'est juste un cancer

video

C'est vendredi! Le jour de l'aidvertising, où je souligne une campagne sociétale dont la cause ou la réalisation m'ont paru digne de mention. Cette semaine j'aime beaucoup la campagne de l'ARC contre le cancer.

Après les innombrables publicités diabolisant la maladie, et utilisant la bonne vieille méthode du shockvertising, il est appréciable de constater que cette fois le cancer est abordé sous un angle qui permet de nous projeter à une époque où il ne serait pas plus grave qu'un rhume aujourd'hui.

C'est la base de la pensée positive: s'imaginer dans le cas de figure souhaité, et non dans celui redouté... il me semble que c'est trés actuel comme attitude... et ca m'incite aussi encore plus à penser que le shockvertising est mort... et enterré.

jeudi 16 octobre 2008

Semaine de l'épargne solidaire



Du 18 au 25 octobre se tient en France la semaine de l'épargne solidaire, sous les auspices de l'organisme finansol. Cette association fédère les organisations  de finances solidaires en France. Selon leur site web

  leurs missions sont de :
→ promouvoir et valoriser le principe de solidarité dans l'épargne et la finance;
→ développer la collecte d'épargne solidaire et l'emploi d'investissements solidaires;
→ garantir la solidarité et la transparence des placements financiers labellisés.


La semaine de l'épargne solidaire est accompagnée d'un minisite invitant les gens à écrire à leur banquier pour lui demander des informations sur les finances et l'épargne éthiquement responsable et solidaire. Le site parlezenavotrebanquier.com permet d'en savoir plus et de se tenir au courant des initiatives locales.

J'aime bien ce concept, car il n'essaie pas forcément de changer le monde. Ce que j'aime c'est l'utilisation des mécanismes existants et reconnus du marché pour parvenir à des fins humanistes et humanitaires. La logique qui veut que les méthodes éprouvées du marché (en dépit de la crise qui sévit) fonctionnent aussi pour aider son prochain me semble un intéressant détournement de la caricature du capitaliste sans vergogne qui ne pense qu'à se remplir les poches...

Par ailleurs, sensibiliser à ce nouveau type d'épargne est bon pour tout le monde: le banquier, votre épargne, et la cause soutenue... Puisque tout le monde est content, l'opération devrait être consensuelle, et donc remorter un franc succés. La diffusion à grande échelle de cette campagne semble le prouver.

mercredi 15 octobre 2008

Blog action Day 2008- Pour en finir avec la pauvreté



Le 15 Octobre est la journée de mobilisation des blogueurs (Blog Action day). Chaque année, tous les participants abordent un même thème et pour 2008, c'est la pauvreté qui est évoquée, je vous en parlais ici dernièrement.

Oui, la pauvreté fait encore et toujours des ravages. Aujourd'hui 26 500 enfants sont morts. Le temps de lire ce post, ce sera une cinquantaine de plus. Et en un an, prés de 10 millions. Tous de pauvreté, ou des suites d'une maladie facilement soignable sous nos latitudes privilégiées.

Au mois d'Aout dernier, la banque mondiale a révisé ses critères du seuil de pauvreté, pour passer de 1$ par jour à 1,25 $ par jour. Les chiffres corrigés donnent tout de même les estimations suivantes: 1,4 milliards d'individus vivant sous ce seuil de pauvreté. On parle ici de 20% de la population mondiale!

Si on augmente le seuil à 10$/jour, nous tombons sur le chiffre astronomique de ... 80% de la population mondiale... Maintenant pensez à votre propre salaire... vous voyez que vous êtes pas si mal payé que ca finalement...



En dépit de tous les chiffres alarmants sur la pauvreté, il faut savoir que la pauvreté est soluble dans le don. Des initiatives existent, comme les objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU. Parmi ses 10 objectifs, le premier est de réduire de moitié, d'ici 2015, le nombre de personnes vivant avec moins d'un dollar par jour. Cet objectif ambitieux est encore atteignable. Certains y croient, et y travaillent, comme Bill Gates dans son discours aux nations Unies le mois dernier. La campagne a également mis sur pied ce site web qui donne l'état d'avancement de la mission.

Ce n'est pas un hasard si les blogueurs du monde lancent cette initiative aujourd'hui le 15 Octobre. il se trouve que du 17 au 19 Octobre, l'ONU lance la campagne Debout et Agissez. L'an dernier, 43 millions de personnes se sont mobilisées pour réclamer à leurs dirigeants de respecter leurs engagements d'atteindre les objectifs du millénaire. C'est encore trop peu sur l'échelle des 6 milliards d'habitants de la planète, mais un mouvement de 40 millions de personnes, ca représente plus que le nombre d'habitants du canada par exemple...


Et vous, que faites-vous pour éradiquer la pauvreté?

Enfin, une dernière mise en perspective, selon l'ONU, il suffirait de 150 milliards par an pendant 5 ans pour obtenir ce résultat l'éradication de la pauvreté dans le monde. Beaucoup d'argent oui, mais tant que ca si on les compare aux 700 milliards du gouvernement américain pour sauver le système bancaire américain, et aux 1700 milliards d'euros des gouvernements europééens pour sauver le leur... La partie est jouable, c'est ce qu'il faut retenir. Car baisser les bras et accepter la situation serait bien pire encore...

mardi 14 octobre 2008

Obama fait de l'advergaming


En ce jour d'élections fédérales au Canada, je voudrais faire un clin d'oeil en parlant plutôt de la campagne électorale américaine. Barack Obama, se distingue en faisant de l'(advergaming) in game advertising: placer de la publicité dans des jeux vidéos, reconnus pour cibler les plus jeunes éléments de l'éléctorat.

En effet, on peut trouver de la publicité (payante) pour la campagne de Barack Obama sur le jeux Burnout paradise sur Xbox 360. L'annonce, renvoie au site de campagne voteforchange.com qui explique comment apparaitre sur les listes éléctorales et comment voter par anticipation.

La nouvelle a été confirmée par Holly Rockwood, directrice des communications pour EA games, le producteur du jeux burnout paradise.

Je serai curieux de savoir quel sera le prochain politicien francophone à utiliser ce genre de méthode, et à utiliser l'advergaming l'in game adertising pour sa campagne électorale... A l'heure ou le jeune électorat se sent de moins en moins concerné par la politique (en 2006, seulement 44% des 18-34 ans canadiens sont allés voter), ce type d'annonce ne peut que renforcer une image positive des politiciens...

MAJ: Merci à Nadya de me faire remarquer la différence entre advergaming et in game advertising,

vendredi 10 octobre 2008

L'amérique ne veut pas diffuser cette pub



La célèbre chaine de TV américaine ABC refuse de diffuser cette annonce de la campagne We can solve it. Cette campagne est une initiative de l'Alliance pour la protection du climat, qui est l'organisme créé par Al Gore lauréat du prix nobel de la paix l'an dernier, en vue de promouvoir les initiatives de conscientisation et de mobilisation contre les changements climatiques.

We can solve it a lancé une pétition pour qu'ABC accepte de diffuser cette annonce. On imagine que son refus est motivé par la crainte de perdre de Gros annonceurs pétroliers, largement critiqués dans ce spot. Au moment où j'écris ces lignes plus de 1,6 millions d'américains ont déjà signé la pétition.

Le spot est présenté comme un spot subventionné par un parti politique. L'ironie, c'est que le message véhiculé par le spot se trouve cautionné par le refus de certaines chaines de le diffuser: l'industrie pétrolière bloque les initiatives vertes alternatives au pétrole.


Le groupe incite également les blogueurs (qui eux ne sont pas financés par l'industrie pétrolière) à soutenir l'initiative, alors n'hésitez pas à passer le mot...

A méditer...

En ce jour ou le Dalai-Lama est à l'hopital, une petite pensée d'un grand moine bouddhiste: Jack Kronfield:
"Tout acte généreux est une reconnaissance de notre interdépendance"

Bon WE.

lundi 6 octobre 2008

37 images pour sauver des millions de vies




Tel est l'objectif ambitieux de la campagne xdrtb.org. Un nom bien barbare pour une action généreuse visant à faire un connaitre une souche extrémement résistante aux traitements de la tuberculose (la "Xtensively Drug Resistant TuBercolosis").

James Nachtwey, le photographe et reporter de guerre aux innombrables prix et récompenses s'est lancé dans un travail visuel difficilement soutenable pour montrer les ravages de cette maladie et inciter à l'action: diffusion de l'information et/ou don pour tenter de trouver un remède. De l'Afghanistan à la Bosnie en passant par les victimes du SIDA ses oeuvres laissent rarement indifférent. Il est considéré par certains comme le plus important photographe de guerre encore vivant. Le week-end dernier, il a révélé au monde ses images de la XDRTB.

Cette tuberculose XDRT est une mutation de la tuberculose "normale". Elle frappe les plus pauvres de la planète, comme ceux qui souffrent de malnutrition ou qui vivent dans des camps de réfugiés, bref, ceux qui n'avaient déjà vraiment pas besoin d'une maladie incurable pour connaitre le malheur... Pour en savoir plus sur cette maladie, voici des chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Soulignons que cette initiative a été rendue possible par l'obtention du TED prize 2007 qui a versé 100,000$ à James Nachtwey pour rendre possible un souhait pour changer le monde. Cette initiative est le résultat de son vibrant souhait que l'on peut écouter ici. Attention, les images qui accompagnent son discours sont d'une violence incroyable, surtout celles du Rwanda ou des orphelins roumains. Impossible de rester de marbre devant ses images. Pas étonnant qu'il ait gagné le TED prize: en voyant les horreurs qu'il nous montre, les larmes montent, la colère aussi, et on a envie de lui donner les moyens de faire en sorte que cette réalité s'efface. On a envie de lui prouver qu'avec de la bonne volonté, on pourait arréter tout ca...
Il demande qu'on l'aide à utiliser ses images avec les nouvelles technoogies dans le but de changer le monde. XDRTB.org est la solution que lui offre TED.

Il est possible de suivre les progrés de la couverture médiatique de cette opération humanitaire moderne sur le blogue The emergency room .

Une dernière chose: il ne faudrait pas plus de 20$ pour que la tuberculose soit traitée AVANT qu'elle ne mute en XRD-TD... faites suivre, poursuivez la chaine...

vendredi 3 octobre 2008

Aidvertising: A qui donneriez-vous $80.000?


C'est vendredi! Le jour de l'aidvertising, où je souligne une campagne sociétale dont la cause ou la réalisation m'ont paru digne de mention. Cette semaine, ce n'est pas vraiment une campagne, mais plutôt une initiative qui permet de voter pour l'organisation caritative qui recevra 80,000$ le 15 octobre.

Tout le monde peut voter.
Votre vote correspond à un don de 2$
L'organisation qui aura recu le plus de votes recevra les 80,000$
On ne peut voter qu'une fois
On peut regarder quelle ONG est en tête (à l'heure ou j'écris c'est Angels soldiers et de loin- ce qui soit dit en passant donne une assez bonne idée du degré d'estime que les américains portent à leurs soldats )
Au moment ou j'ai voté, 30 000 personnes en avaient déjà fait autant. Il reste encore prés de 10,000 votes avant le 15 Octobre... allez-y donc, et vite, c'est que ca se passe... et à mon avis ca va aller vite...

C'est la plateforme internet squidoo qui organise ca. Le gourou du marketing Seth Godin est derrière cette plateforme de plus en plus populaire. Une preuve de sa popularité, c'est justement ce don. Il en parle lui-même sur son blogue ici.
Par ailleurs, si vous vous rendez sur la page squidoo qui organise ce don, vous trouverez des commentaires sur les façons de changer le monde... interessant.
MAJ: le vote est terminé, 10 jours avant la date butoir, et les angels soldiers l'emportent avec 25% des votes.

mercredi 1 octobre 2008

Les jeux vidéos, nouvelle école du civisme?


C'est ce que semble montrer l'étude de PEW Internet "Teens, video games and civics" financée par la Fondation Mc Arthur.

Cette étude menée auprès de 1 102 adolescents américains de 13 à 17 ans montre que 97% d'entre eux (99% des garçons et 94% des filles) jouent à des jeux vidéo de toutes sortes. Ils jouent en moyenne à 5 jeux différents et 40% déclarent jouer à plus de 8 jeux.
76% jouent à des jeux vidéo impliquant d'autres joueurs.

Selon ce rapport, 44% des jeunes joueraient à des jeux qui leur expliquent un problème de société, alors que 56% seraient amenés par ces jeux à réfléchir sur des questions morales ou éthiques. L'étude démontre que les jeunes ayant été exposés à ces jeux vidéos civiques seraient plus enclins à avoir des activités engagées dans le monde réél, à rechercher des informations sur l'actualité, à tenter de persuader autrui de l'intérêt de voter (c'est de circonstance en ce moment aux US!), de s'engager en politique, ou de s'impliquer dans des opérations de levée de fonds pour des organismes caritatifs.

Un autre point intéressant de l'étude est que tous les jeunes montrent la même tendance, indépendamment de leurs origines sociales ou ethniques.

Selon ce rapport, le temps que passent les jeunes devant leurs consoles seraient moins important que le type de jeux auxquels ils s'adonnent. Certains de ces jeux pourraient les aider à appréhender les grands enjeux de notre monde...
On savait déjà que les jeux pouvaient être utiles pour éduquer, mais cette étude montre que ce n'est pas que du savoir purement académique qu'ils acquièrent, mais aussi des valeurs morales et éthiques... Un point supplémentaire à ajouter aux attributs des Digital natives théorisés par Marc Prensky.