vendredi 29 mai 2009

Aidvertising - elle accouche dans la cours d'école


Aidvertising, c'est ma section du vendredi où je souligne une campagne sociétale, ou une action de philanthropie 2.0 dont la cause ou la réalisation m'ont paru digne de mention.

Cette semaine la campagne virale "Hey Babe" pour les services de santé de Leicester en Grande Bretagne. Un spot un peu trash, comme tourné par un adolescent sur son téléphone cellulaire dans sa cour d'école, où il assiste en direct à l'accouchement d'une collègienne.

Le spot se termine par l'adresse web de la campagne Hey Babe, et qui annonce le lancement d'une série dramatique, une sorte de webTV sociétale et éducative finalement. L'utilisation de vidéo sur internet est une tendance de plus en plus marquée en philanthropie 2.0.
Babe, c'est (aussi) pour Be Aware, Be Educated.

Cette campagne vise à sensibiliser les jeunes aux moyens de contraception. Dans cette ville des Midlands, environ 5% des filles âgées entre 15 et 17 ans tombent enceintes chaque année. Le site donne des conseils, des infos et des liens pour en savoir plus.

interv-youphil - appel à candidatures

Depuis maintenant 2 mois, je blogue pour Youphil, comme je le mentionnais dans le billet je vais bloguer pour youphil, le nouveau portail de la philanthropie. Si la plupart du matériel est constitué d'articles de la Fontaine de pierres, je voulais aussi donner à cet autre blogue (qui s'appelle aid'vertising comme ma section du vendredi) du contenu exclusif.

Or depuis que je blogue, j'ai rencontré de nombreux intervenants de la philanthropie, des experts du domaine, des professeurs, des consultants, des employés ou des dirigeants de fondations ou d'ONG et aussi des étudiants. C'est l'avantage d'avoir un blogue de niche... Parmi ces rencontres, certaines se sont poursuivies, comme c'est souvent le cas, sur d'autres plateformes, à commencer par les Facebook, Linked-in et Twitter de ce monde.

Dernièrement, c'est avec Fred Fournier, DG d'Optimus que les conversations se sont faites au sujet notamment des (nombreuses) campagnes de la Croix Rouge. De ces échanges, puis d'une blague lancée sur Facebook, l'idée a germé d'une entrevue pour Youphil, afin d'élargir la tribune du débat soulevé dans les commentaires.

Nous nous sommes envoyés quelques mails. Des questions ont donné des réponses, et de fil en aiguille, est né l'article: Au secours (de) la Croix Rouge! publié sur youphil cette semaine.

Je sortais un peu de ma "ligne éditoriale", nous étions plus critiques par rapport à la Croix Rouge, ou plutôt par rapport à la coordination de ses différentes campagnes, mais le débat a le mérite d'exister. Le porte parole de la Croix Rouge a apporté ses "précisions" trés éclairantes, qui montrent l'importance et la beauté de la mission de la croix Rouge qui force le respect, tout en reconnaissant la complexité de l'organisme et de son branding qui porte à la confusion pour les non-initiés.

Ce genre d'entrevue, et les débats qu'elle suscite, m'incitent à poursuivre et renouveler l'exérience, avec Fred d'abord, mais aussi avec d'autres intervenants. Si vous êtes aux premières loges d'une action philanthropique, si vous avez une expertise et que vous souhaitez la porter sur la place publique, n'hésitez pas à me contacter pour un billet invité, une entrevue sur l'un ou l'autre de mes blogues (ou les deux). L'appel est lancé: qu'on se le dise, ou comme on dit aujourd'hui: please RT!

jeudi 28 mai 2009

On se moque de la philanthropie?



J'aime la critique, j'aime la caricature et j'aime l'humour en philanthropie. Je ne pouvais donc faire autrement qu'aimer cette campagne qui se moque ouvertement de la philanthropie.

C'est une campagne de levée de fonds pour soutenir les traders touchés par la crise. Hé oui les pauvres ont perdu leur jet d'affaire et leur chauffeur de limousine... c'est triste, il faut faire quelquechose, il faut se mobiliser pour leur rendre leurs acquis sociaux... D'où cette chorale dans le plus pur esprit "We are the world"...

Bon, ca ne pouvait pas être sérieux, et il s'agit en fait de la dernière campagne de VW, comme le dévoile cet article des Echos. A noter que VW est habitué à se moquer du philanthropique, leur dernière campagne de début d'année détournait les alcooliques anonymes (voir les spots ici).

A surveiller, les traders anonymes vont sortir leur site web savethetraders.com le 1er juin. Quelquechose me dit qu'on a pas fini de rigoler.

Merci à Véro pour l'info.

mercredi 27 mai 2009

mardi 26 mai 2009

L'efficacité des sites d'ONG


Le site web de votre ONG est-il efficace? satisfaisant? Pas si sur apparemment.

Selon l'étude de Foresee Results, Trends in Constituent Satisfaction with Nonprofit Websites (PDF, inscription requise), la satisfaction moyenne des sites d'ONG (américaines) serait de 73%.

Bon, c'est basé sur un sondage alors forcément, les gens disent ce qu'ils veulent, ca ne représente pas forcément ce qu'ils font vraimment, mais l'analyse reste pertinente et prouve statistiquement ce que je répète à peu prés tous les jours à mes clients pas certains de devoir investir dans un site web plus ergonomique, avec une meilleure architecture, et une expérience usager pertinente...

Selon l'étude, la satisfaction envers les sites web correspond aux attentes que les ONG ont envers leurs internautes/donateurs.
Les internautes satisfaits d'un site seraient:
  • 49% plus enclins à donner
  • 38% plus enclins à faire du bénévolat
  • 57% à avoir une impression générale plus favorable de l'organisation
  • 65% prêts à recommander le site
  • 55% prêts à revenir sur le site.
Interessant non? Comme quoi, travailler l'ergonaomie et les fonctionalités d'un site, c'est payant pour les ONG.

Et pour ceux qui voudraient avoir une idée plus claire de comment faire pour s'améliorer, au cours de mes lectures de web-design, je suis aussi tombé sur un article de smashing magasine la semaine dernière sur les meilleures pratiques de sites web pour les ONG, avec 20 exemples à suivre. Des sites assez connus et surtout trés efficaces. Une excellente inspiration pour tous les OSBL qui songent à une refonte de leur site... Non non, ne me remerciez pas, ca me fait plaisir...

vendredi 22 mai 2009

Aidvertising: laissez votre empreinte dans la lutte contre le SIDA



Aidvertising
, c'est ma section du vendredi où je souligne une campagne sociétale, ou une action de philanthropie 2.0 dont la cause ou la réalisation m'ont paru digne de mention.

Cette semaine, une campagne sympathique et symbolique qui permet de poser un geste (encore une fois) et de laisser son empreinte (au sens premier du terme) dans la lutte contre le SIDA. Le système est tout simple, il suffit de se connecter sur le site keepmakingstrides.com de poser son empreinte de pas sur le panneau, qui sera ensuite imprimé et posé à un coin de rue à Albuquerque au Nouveau Mexique, pour souligner la marche contre le SIDA.

Je ne pense pas aller à Albuquerque de sitôt, mais j'ai posé mon empreinte, dans le coin en haut à gauche... sympa comme initiative non? Je suis sur que si j'habitais là-bas, j'en parlerai à tout le monde et je m'efforcerai de montrer quelle est mon empreinte sur le panneau, et ce que j'ai fait pour soutenir la cause...


mercredi 20 mai 2009

Mesurez vos connaissances humanitaires





Humanitarian IQ
est un petit quiz de 15 questions sur votre degré de connaissances humanitaires. Le test est une réalisation du magasine américain que j'aime beaucoup NEED et dont j'avais déjà parlé ici.

J'ai été un peu décu de ma note. "Seulement" 125 sur 180... Bon, pour ma défense, les questions sont trés orientées vers le "marché" américain. Il faut vivre sur place (ou y aller souvent) pour répondre à toutes les questions, mais quand même, j'ai un peu honte...



J'apprécie aussi que les réponses viennent avec quelques chiffres ce qui fait que quelque soit notre résultat, on sort du test avec plus de connaissances que lorsqu'on l'a commencé.


Et puis à la fin du test, vous pouvez twitter votre résultat, ou seulement la page d'accueil du test. (Si comme vous vous le faites, le magasine va vous "suivre"). On a beau être un magasine imprimé, on peut aussi jouer la carte de la philanthropie 2.0 non?

Allez, les spécialistes du sociétal, vous faites combien au test?

La Croix Rouge Francaise fête ses 150 ans



L'Homme est fait pour rester debout est le titre du (trés beau) spot TV qui vient de sortir en France. Ce spot souligne les 150 ans de la Croix Rouge.

Il est magnifique mais j'ai un peu de mal à comprendre l'intégration dans un contexte plus global. J'écrivais récemment dans un autre blogue que les URL sont des signatures de campagnes devenues tellement classiques que l'on commence à voir apparaitre une tendance à la signature de messages publicitaires avec l'adresse Twitter, mais ici, rien de tout ca: pas de renvoi au site web, pas d'incitatif, pas de call to action, du pur branding sur la mission de la Croix Rouge.

J'aime le spot, j'aime le message, mais je m'interroge sur le timing. Le site actuel de la Croix Rouge francaise mise sur la 75ème quête nationale, et réutilise le porte parole Adriana karembeu. En même temps, la Croix Rouge monde a lancé une opération web majeure dont je parlais ici la semaine dernière, et aujourd'hui je vois cette nouvelle campagne, soulignant les 150 ans d'engagement humanitaire, sur un ton encore différent.

Alors oui, on parle beaucoup de la Croix Rouge en ce moment, et c'est excellent, mais il me semble que le monde travaille un peu trop en silots là-bas... harmoniser ses communications permets de ne pas diluer ses messages... donc ses investissements.
En tant que donateur, la manière de dépenser de l'organisme que je soutiens est primordiale!...

mardi 19 mai 2009

Philanthropie 2.0 et humour: la nouvelle tendance

La publicité sociétale existe depuis suffisamment longtemps pour avoir ses propres codes. Ce sont ces codes qui font que l'on se lasse de ce type de publicité, comme on s'est lassé des réclames "produit-prix". Le shockvertising a connu son heure de gloire, et nous sommes passés à une autre étape. Aujourd'hui, on utilise de plus en plus l'humour, et c'est tant mieux.

J'observe depuis quelques mois une tendance nette à l'utilisation de l'humour dans les causes sociétales, surtout sur le web, et je m'en réjouis. D'abord parce que ca créé un changement dans les modes de communication de la philanthropie: réinventer le genre lui permet de survivre. La deuxième raison est plus personnelle, mais je crois que l'humour est un moyen plus efficace de faire passer un message et d'éduquer que la peur.

La philanthropie 2.0 a donné naissance à deux campagnes humoristiques qui ont attiré mon attention récemment, chacune d'un coté de l'atlantique. La première est la campagne francaise de jaimepasdonner.com . C'est de l'humour kitch à son paroxysme. Le comédien incarnant Gauthier Lesire, porte parole de la campagne, est absolument excellent. Il joue son role à la perfection, jusque dans son profil facebook.

Bien que je m'interroge sur plusieurs points: la durée d'une telle opération (ils feront quoi l'année prochaine) l'efficacité du message (qui a retenu le nom du groupe SOS?), je pense que l'approche créative est stratégiquement pertinente, surtout dans un contexte ou l'éducation d'une nouvelle génération de donateurs est nécessaire. Bravo.

L'autre campagne sociétale misant sur l'humour est québéquoise, c'est la campagne pour l'organisme Educ'alcool, dont la mission est de prévenir des dangers de l'alcool, notamment chez les jeunes. Aprés plusieurs années d'images choc, l'organisme à lancé une opération sur internet appellée Pocheville (comprenez minableville si vous êtes en France). pocheville.ca est une ville virtuelle de plus de 100 000 habitants (ce qui en fait la 9ème ville la plus peuplée du Québec) destinée aux jeunes de 12 à 16 ans pour leur expliquer les méfaits de l'alcool. Le design et l'esprit sont également trés droles. Malgré des barrières à l'entrée (comme la demande trop rapide de s'inscrire sur le site pour avoir accés aux vidéos), le site est trés populaire.




Philanthropie 2.0 et humour font particulièrement bon ménage auprés des jeunes, mais je veux croire que pour des publics de plus en plus matures, la même technique prendra de l'ampleur, ne serait-ce que pour attirer leur attention, en sortant des codes conventionnels du troisième secteur.

Je me souviens aussi qu'il y a quelques mois j'évoquais dans mon billet Une campagne d'éducation sexuelle osée ce spot venu de Belgique, qui illustre aussi parfaitement l'importance que prends l'humour dans les causes sociétales.




Dans cette autre campagne ci-dessous, pour Amnesty internationale cette fois, ce sont les hommes politiques qui sont (gentiment) ridiculisés.



Bref, humour et philanthropie semblent promis à un bel avenir.

lundi 11 mai 2009

Première campagne internationale online pour la Croix Rouge




Ce spot invite à participer à la toute première campagne internationale online de la Croix Rouge-Croissant Rouge. Le site Our world- your move permet de poser un geste pour la planète, de raconter son action et de témoigner pour changer le monde.




Le site de la campagne annonce que « Notre monde. À vous d'agir. » est un appel à l’action. Notre monde est confronté à des défis sans précédent tels que les conflits armés, les déplacements massifs de population, le changement climatique, les migrations et la crise financière mondiale. Nous avons tous la responsabilité de rendre le monde meilleur. C’est à chacun d’entre nous, individuellement, de faire un geste pour aider les autres. Quel que soit notre âge, nous pouvons tous faire changer les choses.

En 2009, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge célèbre le 150e anniversaire de la bataille de Solférino. C’est là qu’un jeune homme d’affaires suisse, Henry Dunant, n’a pas détourné le regard et a pris rapidement des mesures pour que des civils viennent en aide aux milliers de soldats blessés qui avaient été laissés à leur sort.

La campagne « Notre monde. À vous d'agir. » célébrera l’importance durable du geste humanitaire d’Henry Dunant. L’année 2009 est aussi marquée par le 90e anniversaire de la création de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et par le 60ème anniversaire des conventions de Genève.


Par ailleurs, selon le compte twitter de la campagne, 192 pays ont déjà visité le site... un bon début pour une première campagne internationale.

mardi 5 mai 2009

74% des ONG sur Facebook

Selon cette étude réalisée aux États Unis entre le 20 février et le 15 avril 2009 auprés de 980 organismes caritatifs, il ressort que prés des 3/4 utilisent les réseaux sociaux, à commencer par Facebook. L'étude est une initiative de NTEN, The Port et Common Knowledge.

L'étude est disponible gratuitement. Il en ressort que la philanthropie 2.0 se porte plutôt bien puisque les ONG utilisent massivement les réseaux sociaux. Par contre, les communautés créées sont de taille relativement restreintes, et la présence des membres plutôt de courte durée. Bien que des ressources humaines et financières soient allouées aux médias sociaux, les ONG semblent préférer les outils de marketing traditionnels pour les promouvoir. Enfin, trés peu de dons sont enregistrés via ces plateformes.

Il est à noter cependant que prés d'un tiers de ces ONG ont créé leur propre communautés (en dehors des plateformes privées telles que facebook ou Twitter), comme sur Ning par exemple (18,5% des répondants) et que ces communautés semblent plus effiaces en terme de levée de fonds.

Bien que la moitié des répondant pensent augmenter leur budget sur les médias sociaux, seulement 40% utilisent des ressources extérieures pour les aider implanter ces stratégies et seulement 8% dépensent plus de 10.000$ pour celà. (Voilà pourquoi en tant que stratège interactif spécialisé dans la philanthropie 2.0 , je ne fais pas encore tout mon chiffre avec des ONG!!)

Seulement 40% des répondant ont colleté des fonds via facebook, et 29%ont collecté 500$ ou moins au cours des 12 derniers mois.

Voici quelques tableaux pertinents issus de cette étude.





lundi 4 mai 2009

Oseriez vous donner votre soutien-gorge pour la bonne cause?

video

La bonne cause, en l'occurrence, c'est la Fondation du cancer du sein du Québec.

L'opération se déroule jusqu'au 26 mai 2009. Elle est organisée par la radio Cité Rock Détente, conjointement avec Wonderbra. Pour chaque soutien-gorge offert, les partenaires offriront 1$ à la fondation du cancer du sein du Québec.

Plusieurs évènements de collecte sont organisés à travers la province jusqu'au 26 mai. Les internautes, les auditeurs de la radio, sont invités à organiser des collectes au bureau, à la maison, lors de diners de filles, dans son quartier, son école...

La campagne bénéficie d'un soutien radio continue, d'un groupe facebook trés achalandé (déjà plus de 800 membres).

L'an dernier, la première édition avait permis de collecter 80,000$, participez à l'évènement pour essayer de faire encore mieux cette année. L'objectif est de q00,000$.

Une manière drole, sympatique et efficace de lever des fonds pour la lute contre le cancer du sein. Bravo!


Autres articles de la Fontaine de pierres sur des campagnes contre le cancer:
- Campagne jaune-uni contre le cancer
- Aidvertising - "Ne vous inquiétez pas c'est juste un cancer"
- Campagne contre le cancer du cerveau

vendredi 1 mai 2009

La philanthropie 2.0 est un oxymoron


Ce billet est le 200ème de la Fontaine de pierres. Il m'aura fallu écrire 200 textes pour me rendre compte que la philanthropie 2.0, thème central de mon blogue, est un oxymoron!

Le terme 2.0 est un peu flou (j'en suis conscient!). Il évoque une attitude moderne et résolument tournée vers l'avenir. Quand on dit 2.0, on pense automatiquement à réseaux sociaux, médias sociaux, contenu généré par les utilisateurs, participation, communication bidirectionnelle et donc obligatoirement génération Y.

Par contre quand on dit philanthrope, on pense à vieux riche. Si je vous demande de citer un philanthrope, qui est votre première réponse? Bill Gates? Bill Clinton? Rockfeller? Il existe pourtant de jeunes philanthropes bien sur, (et même de plus en plus), mais le terme "philanthrope" lui-même soufre d'une connotation vieillotte.

Le mot philanthrope est associé aux grandes richesses industrielles, à ces hommes qui donnaient de grandes parties de leur fortune personnelle à des organisations ou à des fondations qu'ils créaient eux-mêmes. Pourtant aujourd'hui, selon cette étude du Center for High Impact Philanthropy de l'université de Pennsylvanie la plupart des grands philanthropes (qui ont donné plus d'un million de dollars dans l'année) ne se reconnaissent pas dans le terme philanthrope.

Dans le temps, utiliser des mots d'origine grecque était à la mode (il y a quelques décennies) pour montrer sa connaissance, son savoir, et donner un coté distingué. Aujourd'hui, c'est le contraire: ca sent la poussière!

A l'époque ou tout est communication, ou tous les enjeux doivent être expliqués et communiqués, ou une nouvelle génération qui veut rester éternellement jeune prend le pouvoir, le mot philanthropie n'est peut-être plus le meilleur à utiliser pour décrire une réalité qui a changé.

Bien sur on peut se rabattre sur les termes de philanthropie 2.0, ou de philanthropéconomie, ou encore venture-philanthropie, ou même philanthropie capitaliste, mais ajouter un qualificatif ne transformera jamais le mot. par exemple parler des médias sociaux est beaucoup plus évocateur que de parler de web 2.0.

A l'époque ou nous réinventons la philanthropie: ses acteurs sont plus jeunes, ils se professionnalisent, ils utilisent des outils modernes tels qu'internet ou les collectes via SMS, c'est peut-être le terme même de philanthropie qu'il conviendrait de changer.

Il faudrait un mot auquel les plus jeunes pourraient s'identifier. Un mot qui serait grand public, pas réservé aux plus riches, et... facile à épeler.

On a pas besoin d'être un grand donateur pour être un donateur, ni pour être considéré comme tel. L'importance doit être mise sur le geste et sur l'intention plus que sur le montant.
Le mot mécène ne convient pas non plus car il a une connotation culturelle et artistique que la philanthropie n'a pas forcément.

Le mot reste à inventer, des suggestions?

Crédit photo