lundi 7 avril 2008

Les JO pour la Chine, une erreur?


La parcours plus que mouvementé de la flamme olympique à Londres ou à Paris relance actuellement le débat sur la pertinence d'avoir octroyé la célébration de l'olympisme à la Chine. Les médias se demandent s'il elle les méritait. Les activistes répondent par des manifestations plus ou moins violentes. Certains réclament le boycott et le ton monte dans les relations diplomatiques de certains pays à l'endroit de la Chine. Je me suis demandé que penser de tout celà... et voici mes conclusions.

1- Boycotter les Jeux est une erreur. Historiquement cette tactique n'a jamais fonctionné. Les pénalisés sont d'abord les athlètes, ensuite l'olympisme, enfin les chinois de la rue.

2- Si la Chine n'avait pas eu les Jeux, aurions nous autant parlé du Tibet, de droits de l'homme, et de démocratie dans ce pays? La planète en connaitrait-elle autant sur le pays le plus peuplé du monde et connaissant la plus grande croissance économique depuis plusieurs années? Je crois que c'est une bonne chose que les projecteurs soient braqués sur ce pays tellement influent sur le sort de la planète. Bien sur, le gouvernement chinois ne va pas changer son fusil d'épaule du jour au lendemain, mais au moins on en parle, c'est un début.

3- Le bruit autour de la Chine va aller en augmentant avec l'approche de l'été et des Jeux. Les journalistes ne sont pas encore sur place, les médias ne nous donnent encore que peu d'image. C'est à la fin des jeux, et selon le traitement des journalistes, des invités, des athlètes, et des spectateurs durant les jeux que nous pourront savoir à quel point ils auront été bénéfiques pour la diffusion de la connaissance de ce peuple, de cette culture, de cette économie...

4- Parlant des journalistes, Pékin se demande encore si le direct sera autorisé depuis la place Tien An men durant les Jeux... Je n'aimerais pas être le responsable chinois qui prendra la décision d'autoriser le direct ou pas pour les journalistes occidentaux. Pour lui c'est lose-lose... S'il l'autorise, des infos sensibles seront inévitablement diffusées. S'il l'interdit, ce sera la huée internationale.

5- Certains athlètes ont refusé de participer, pour des raisons non pas politiques, mais de santé, prétextant une trop grande pollution. Il faut savoir que la tuberculose demeure tout de même la première source de maladie infectieuse mortelle en Chine... Elle y fait 130.000 morts par an, 5 millions de cas sont "recensés" et plus de 1,5 million de nouveaux cas sont déclarés tous les ans... L'occident va peut-être réaliser que la Chine (et le reste du monde) risque de ne pas survivre à son propre développement économique. Je lisais aujourd'hui qu'un tiers des ménages américains possède 3 automobiles. Les Chinois aspirent (légitimement) au développement économique. Que se passera-t-il lorsqu'ils auront aussi 3 bagnoles par ménage? Je ne pense pas que l'environnement nous laisse voir un tel spectacle...

6- L'Olympisme défend des valeurs de partage et de justice que la Chine a choisi d'héberger (à défaut d'adopter). L'opinion internationale sera en droit d'exiger qu'elle se conforme à cet idal durant la durée des jeux pour le moins. Ce changement, ne serait-ce que pour quelques semaines devrait laisser des traces indélébiles, pour le mieux selon moi. Les personnes que je connais qui sont allées en Chine, à quelques années d'intervalle, ont déjà noté des changements de comportements majeurs dans la vie de tous les jours des chinois.

MORALITÉ:
Les Jeux sont donc une fenêtre (entr)ouverte sur la Chine. Je pense qu'il faut savoir ce qu'il s'y passe, et le faire savoir. Les jeux en sont une formidable opportunité. Les chinois voient la chose du même oeil: ils veulent profiter de cet évènement et de sa couverture médiatique sans pareil pour redorer leur blason. Ils n'auront donc pas le choix que de mettre de l'eau dans leur vin (ou dans leur baijiu). Jamais on a autant parlé, (et contesté), le passage de la flamme olympique.
Les jeux octroyés à la Chine ne sont donc pas une erreur, au contraire.

MAJ:
Au moment d'écrire ces lignes, le parcours de la flamme olympique à Paris n'avait pas encore été annulé par le maire, à cause des trop nombreuses manifestations, et la TV chinoise n'avait pas encore fait part de ces "heurts" (sans pour autant les montrer bien sur). Les changements que j'annonçais sont encore plus rapides que je ne le pensais... je me demande comment sera accueillie la flamme aux US, la prochaine étape de son voyage...

1 commentaire:

Fred a dit…

hi sacha,

nous avons monté avec la FIDH un forum pour recueillir et diffuser les meilleurs idées pour faire des JO non pas un moment de boycott et de refus mais de créativité et d'incitation à plus de justice et de respect pour tout le monde

c'est là : http://www.fidh.org/actinsidechina/

soyons créatifs !