mardi 16 octobre 2007

Un sac de merde... pour sauver le monde?


C'est l'idée, peut-être pas si loufoque que ca de 3 suédois qui ont crée la compagnie peepoople, qui commercialise le"sanibag". Ils font remarquer que prés de 2 milliards de personnes n'ont pas accés à des systèmes de toilettes hygièniques.
Dans de nombreux pays la chasse d'eau n'est pas possible et dans d'autres, l'eau n'est pas emmenée assez loin ni suffisament bien traitée et elle se retrouve donc dans le système de distribution et de consommation. Cette eau sale et contaminée serait à l'origine de quantité de maladies et de décés. L'eau non potable cause 80% des maladies mondiales, et 6000 décés par jour, comme je l'évoquais déjà ici en parlant de l'initiative Playpumps.

Peepoople a donc crée un sac de plastique biodégradable pour recueillir les matières fécales. Il se referme d'un noeud et peut se jeter n'importe où. Les odeurs sont emprisonnées et le contenu se biodégrade seul en 2 à 4 semaines selon la température extérieure, éliminant ainsi les bactéries et ensuite le sac se biodégrade aussi.

Je suis un peu sceptique devant un tel procédé. Je me dis que si c'était si simple, des ONG auraient déjà commencé à distribuer ce système à grande échelle dans certains pays particulièrement touchés par les problèmes d'eau, ou dans des camps de réfugiés. Pourtant je n'arrive pas à m'empécher de me dire que les idées le plus simple sont souvent les meilleures. Il se pourrait donc que ce vulgaire "sac à merde", dans le genre du sac de platique dont on essaie de se débarrasser dans les pays occidentaux, constitue une piste sérieuse de solution pour les pays ou la pauvreté ne permette pas les mesures élémentaires d'hygiène.

Pourtant, le fait que ce procédé existe déjà dans les milieux hospitaliers (voir ici par exemle) m'incite à penser que l'idée pourrait faire son chemin ... Je vais surveiller ce projet et vous en reparlerai. Vous y croyez vous?

2 commentaires:

SecretID a dit…

Une des raisons possible est le prix. A 2$CAN le sac... les ONG preferent surement acheter des antibiotiques ou meme un petit systeme de purification de l'eau. Et puis si les gens ne peuvent pas se laver les mains ca change rien.

...

Sacha Declomesnil a dit…

Oui c'est le prix, ceci dit, tout est négociable dans la vie.. si on leur en achète des milliers, ca deviendras plus abordable... et peut-être aussi que le système peut fonctionner avec des sacs en plastique moins chers ou de récupération...