mardi 20 novembre 2007

Journée mondiale de l'enfance


Le 20 novembre marque l'anniversaire de la signature en 1989 de la Convention des droits relatifs aux enfants, ratifiée par 192 pays membres de l'ONU. Plusieurs organismes militants pour la protection des enfants et de leurs droits profitent souvent de cette journée pour faire des annonces, lancer de nouvelles campagnes ou sensibiliser les médias avec de nouveaux chiffres. On pense souvent à tort que la situation des enfants n'est déplorable que dans les pays lointains et miséreux. C'est ne pas se préoccuper de la poutre que nous avons dans l'oeil.

Aujourd'hui, j'attire l'attention sur la Fondation Marie Vincent qui "
vient en aide aux enfants québécois de moins de 12 ans qui sont victimes de maltraitance, et plus particulièrement d’agression sexuelle." Il y a quelques années j'avais travaillé sur leurs campagnes de sensibilisation et depuis je suis resté attaché àa la cause autant qu'à l'organisme.

La Fondation rappelle des statistiques troublantes, qui bien que purement québécoises, me paraissent révélatrices à la fois d'une tendance occidentale et de ce qu'il se passe (encore) dans les pays soi-disant développés:
  • 14 % des adultes québécois auraient été agressés sexuellement avant l’âge de dix-huit ans.
  • 25 % des adultes québécois affirment connaître une ou plusieurs personnes qui ont été agressées dans leur enfance.
  • 18 % des filles et 10 % des garçons sont victimes d’agression sexuelle.
  • Moins de 36 % des organismes peuvent offrir des services d’aide directe aux enfants de moins de douze ans.
  • 87 % des intervenants ont identifié des besoins dans le développement des pratiques pour les services d’aide.
Vous vous rendez compte? 18% des filles? Moi j'ai une petite fille qui va à la garderie. Dans son groupe de 10 enfants, elles sont 5 filles, et je les connais toutes par leur prénom. Parmi elles, il y en aurait statistiquement une qui se ferait agresser... Je ne sais pas vous, mais moi cette pensée m'est insupportable. Songez à l'équipe de sport de vos enfants, à leur classe, à leur amis dans la rue et souvenez-vous de cette statistique, et vous me direz ensuite si vous n'avez pas le gout de faire quelquechose. Moi quand j'y pense, je suis heureux que des organismes comme la Fondation Marie Vincent existent et agissent.

Allez voir leur site, (il est trés beau et bien fait en plus), et soutenez les, leur travaille en vaut la peine.

1 commentaire:

Sir Cyber Sniper a dit…

Sacha, ces statistiques sont absolument atroces... ceux qui touchent les enfants ne sont pas des êtres humains... Débarassons nous en.
Voici un lien sur les atrocités que subissent les enfants soldats : http://montreal-resistance.blogspot.com/2007/02/enfants-soldats-les-terroristes-pargns.html